La constipation, pas simplement un mal gênant

Tout le monde souffre tôt ou tard de constipation. Tantôt occasionnellement, tantôt de manière récurrente et gênante. Les plaintes sont nombreuses, mais surtout gênantes et contraignantes. Un bon transit intestinal régulier est donc crucial. Avec sa formule renouvelée, TransiCare Plus peut y contribuer largement. Un produit entièrement naturel et qui favorise une flore intestinale saine. Mais quelle est précisément la cause de la constipation et qu'est-ce qui rend l'effet de TransiCare Plus si unique ? Vous le découvrirez dans ce blog !

Quels sont les types de constipation ?

 

Il faut tout d'abord considérer la durée de la constipation et distinguer la constipation aiguë de la constipation chronique. La constipation aiguë est de nature temporaire et implique que vous ne pouvez plus quotidiennement vous soulager (facilement). Si la constipation dure plus de trois mois, on parle de constipation chronique qui nécessite un traitement par un médecin.

Dans les deux cas, le patient ressent diverses plaintes allant d'une poussée excessive et une sensation de défécation incomplète à un ballonnement abdominal et une consistance dure des selles.

Lorsqu’il est question d’une constipation chronique idiopathique ou primaire, il est important d'obtenir une image aussi complète que possible des maladies sous-jacentes, des plaintes et de la médication. Sur cette base, la constipation chronique peut être classée en trois catégories :

  • dysfonctionnement de la défécation ;
  • constipation par transit lent (STC) ;
  • syndrome de l’intestin irritable dominé par la constipation (SII-C).

Remarque importante : ces classifications ne s'excluent pas forcément l'une l'autre et il y a même un chevauchement considérable entre elles.

 

Dysfonctionnement de la défécation

 

La défécation dyssynergique, soit un trouble fonctionnel de la défécation, est un trouble acquis de la défécation qui est présent chez ⅔ des patients adultes. La cause de ce trouble est une incapacité pendant la défécation à coordonner les muscles abdominaux, recto-anaux et ceux du plancher pelvien. La thérapie par biofeedback est le principal traitement.

Un grand pourcentage de patients souffrant d’une défécation dyssynergique présentent également une hyposensibilité rectale et peuvent donc aussi tirer profit d'une rééducation par biofeedback sensoriel. Jusqu'à ce jour, il n'est cependant pas encore suffisamment clair si l'hyposensibilité rectale peut ou non contribuer au développement des troubles fonctionnels de l'intestin. Des recherches supplémentaires seront par conséquent nécessaires.

 

Constipation par transit lent (STC)

 

Les patients atteints de cette maladie souffrent de constipation sévère et ont un transit intestinal trop lent. Cela implique que les selles restent trop longtemps dans le côlon et qu'elles s'y accumulent. Le fait que le côlon retire du liquide engendre la pétrification.

Les recherches sur les causes réelles de la constipation due à un transit lent sont toujours en cours. L’arrivée de la manométrie du côlon à haute résolution offre une vue nettement meilleure du côlon et de ses schémas moteurs. Elle peut donc permettre de mieux comprendre les mécanismes pathophysiologiques de l'intestin et les raisons pour lesquelles son péristaltisme est tellement minimisé.

 

Syndrome de l’intestin irritable de type C

 

Le syndrome de l’intestin irritable (SII) est un trouble fonctionnel de l'intestin. Dans ce cas, le fonctionnement est perturbé de façon chronique. Le système nerveux entérique et les nerfs de l'intestin des personnes atteintes sont ultrasensibles, ce qui explique d’emblée les douleurs variables dans l'abdomen. Les symptômes associés au syndrome du côlon irritable sont les suivants : douleurs abdominales, problèmes de défécation, gaz, ballonnement du ventre, nausées et fatigue. Sur la base de l'anomalie du schéma de défécation, nous discernons trois différents types :

 

  • SII-D : le syndrome de l’intestin irritable de type D survient plus fréquemment après une infection intestinale, la plainte étant principalement la diarrhée ;
  • SII-C : ce type de syndrome survient plus fréquemment après une infection intestinale, la plainte étant la constipation ;
  • SII-G : ce type de syndrome se caractérise par des plaintes alternant entre la diarrhée et la constipation.

 

Comment la constipation se déclenche-t-elle ?

 

La constipation peut être déclenchée par divers facteurs, allant du mode de vie à l'utilisation de certains médicaments, en passant par des maladies et des plaintes plus sérieuses. Prenons cela sous la loupe.

 

Mode de vie, habitudes alimentaires et autres causes d’ordre général :

  • boire trop peu ;
  • manger trop peu de fibres ;
  • trop peu d’activité physique ;
  • ne pas aller aux toilettes immédiatement lorsqu'on en ressent le besoin ;
  • pendant la grossesse, le bébé prend beaucoup de place dans l'abdomen et le gros intestin subit une pression ;
  • une déficience des muscles à la base du bassin ;
  • le stress ;
  • une prédisposition à un dysfonctionnement des intestins.

 

Médication

 

La constipation est un effet secondaire désagréable résultant de la prise de nombreux médicaments. Il s'agit notamment des médicaments suivants :

  • la morphine ;
  • les diurétiques ;
  • les comprimés de fer ;
  • les médicaments traitant la dépression, l'ostéoporose, les allergies, la maladie de Parkinson, l'épilepsie et les psychoses.

Il est donc toujours important de lire la notice du médicament concerné et de vérifier s'il est vraiment nécessaire de le prendre.

 

Maladies ou plaintes sous-jacentes :

  • une glande thyroïde à action lente ;
  • l’intolérance au gluten (maladie cœliaque) ;
  • le diabète ;
  • la dépression ;
  • la maladie de Parkinson ;
  • la sclérose en plaques (S.E.P.).

 

L’importance d'un mode de vie sain

 

Que vous souffriez d'une constipation aiguë ou chronique, tout commence par un changement de mode de vie et de régime alimentaire. Essayez de manger différemment et d'augmenter votre consommation de fibres et de liquides. Les fibres se trouvent principalement dans les produits complets, mais aussi dans certains légumes et légumineuses.  Par ailleurs, buvez suffisamment d'eau. Environ huit verres par jour améliorent sensiblement le transit intestinal. Et puis il y a l'activité physique. Cela ne signifie pas nécessairement des efforts imposants ou des performances sportives de haut niveau. Une marche rapide d'une demi-heure par jour fera très bien l'affaire. Elle fait fonctionner les intestins et assure un meilleur transit.

 

Qu'est-ce que TransiCare Plus et comment fonctionne-t-il?

 

TransiCare Plus est un complément alimentaire doux, à action rapide et favorisant un bon transit intestinal. Véritable amélioration du médicament TransiCare initial, TransiCare Plus est 100 % naturel et composé de divers extraits de plantes et d'herbes. TransiCare Plus met l'accent sur l'importance du bon fonctionnement du côlon. La formule renouvelée est composée de telle manière que chaque plainte de constipation aiguë peut être résolue. Les ingrédients suivants contribuent à l'effet bénéfique de ce médicament.

 

  • Sennoside A + B : stimule le mouvement intestinal.
  • Extrait de fleur de pissenlit : stimule la digestion.
  • Extrait de chicorée : veille à un effet laxatif et stimule la digestion.
  • Extrait de graines de fenouil : détend les muscles dans les intestins et empêche le développement de gaz dans les intestins.
  • Extrait de graines de cumin des prés : aide à lutter contre les brûlures d'estomac, les ballonnements, les flatulences, le manque d'appétit et les spasmes légers.
  • Extrait de graines de cumin : renforce la digestion et stimule l’activité du canal gastro-intestinal.
  • Extrait de boldo : veille à la digestion des aliments, active la production de bile dans le foie et possède une qualité antispasmodique.
  • Poudre d’anis étoilé : a un effet antibactérien et est très efficace contre divers problèmes digestifs.

En outre, TransiCare Plus offre également un certain nombre d'avantages supplémentaires. Le produit :

  • est non addictif ;
  • est extrêmement sûr pour les intestins ;
  • agit en douceur, rapidement et très efficacement ;
  • soutient la digestion.

 

TransiCare Plus est disponible sans ordonnance. Demandez-le dans votre pharmacie.
S’il vous reste malgré tout des questions ou que vous souhaitiez plus d’informations sur l’utilisation de ce médicament, n’hésitez pas à nous contacter ou demandez conseil à votre médecin traitant.

Je veux devenir client